J'ai toujours rêvé de faire du théâtre.

                                                                                 Dès l'âge de 12 ans, je sollicitais mes parents avec le même

                                                                                 slogan : "Je veux faire du théâtre!"

                                                                                 Je n'ai jamais su d'où me venait cette passion dévorante.

                                                                                 L'arrivée de notre famille à Rodez me permit enfin de me

                                                                                 confronter à mes rêves. Nous étions en février 1966.

                                                                                 Deux mois plus tard, avec mon frère Alain nous entrions

                                                                                 au "Chariot".

                                                                        Les Ruthénois connaissent bien cette troupe  de théâtre            amateur créée par le regretté Paul Austruc et par Roger Rey.

J'allais, durant des années, m'en régaler. J'avais tout à apprendre sur le théâtre et sur la vie et ce fut

chez eux que tout commença. Durant près de 50 années, accompagné et soutenu par Françoise,

mon épouse, j'ai toujours fait du théâtre et ce, dans chaque lieu où m'amenait ma vie professionnelle.

J'ai créé 4 troupes de théâtre. Donner ici le détail des pièces jouées et des mises en scène réalisées serait

fastidieux et en faire un comptage précis, ma mémoire ne me le permet pas.

Je peux dire que j'ai eu la chance de jouer et de mettre en scène des pièces de Labiche, Shakespeare,

Sartre... et d'avoir interprété Antoine Colinet et Guilhem de Peyre à Rodez.

En 2016, j'eus le bonheur de créer "Qui a tué Fualdès?" et c'est avec la même fougue que j'assurerai la

mise en scène du nouveau spectacle de ''Rutènes en Scène'' :

"JUSQU'AUX CERISES, s'il le faut!"

Une belle occasion de rendre un hommage aux hommes et aux femmes qui vécurent dans leur chair et

avec dignité ces évènements du paysage historique aveyronnais. 

LAURENT  CORNiC